Coup de gueule : La tendance « Healthy » et tutti quanti…

En ne devient pas une représentante de la

On ne devient pas une représentante de la « Healthy’s Team » en restant dans son lit, publicité mensongère.

EDIT du 17/04/15 : La tendance « Healthy » peut vraiment faire des ravages... La youtubeuse Horia fait part de son expérience et de ses ressentis face à ce phénomène omniprésent dans la société actuelle, encore davantage sur les réseaux sociaux… Un témoignage révélateur qui s’adresse à tous :

EDIT du 22/04/15 : La très célèbre Cassey Ho de la chaîne Blogilates a fait une merveilleuse petite vidéo dévoilant les critiques qui peuvent également touchées les profs de fitness :

Comme chaque année, une soudaine agitation s’abat sur la population, emportant tout sur son passage dévastateur. Que se soit dans les médias, dans les magazines ou sur les réseaux sociaux, tout un chacun n’a plus qu’un mot à la bouche : maigrir. Maigrir à tout prix avant l’épreuve fatale de l’été et de toutes les joyeusetés que ce dernier entraîne.

En effet, selon la parole faussement sacrée des magazines féminins, il faut être au meilleur de sa forme pour espérer survivre à la période estivale. Dans le cas contraire la dépression, la culpabilité et les complexes vous accompagneront jusqu’au 31 août, jour où l’humanité s’est entendue pour raccrocher serviettes, maillots de bain et crèmes solaire à la patère en attendant l’été suivant.

Il est temps de dégager le plancher, les gars.
Il est temps de dégager le plancher, les gars.

Pour éviter de se cacher en permanence lors des virées à la playa, les magasines redoublent d’astuces -plus ou moins efficaces et parfois dangereuses- et de régime soi disant «miraculeux» pour venir à bout de vos poignées d’amour emmagasinées lors des froides nuits d’hiver. Dès que le 1er janvier apparaît sur le calendrier, c’est la panique au chapitre résolution : il faut, à tout prix, se débarrasser de ces infamies qui nous tenaient agréablement compagnie jusqu’alors.

La prise de conscience passée, la course au grand n’importe quoi est déclenchée : à partir de maintenant, tous les moyens sont bons pour perdre les kilos en trop. Seulement, le voyant «danger !» vient également de s’allumer et il faut prendre garde à ne pas tomber dans un cercle vicieux qui pourraient avoir de graves conséquences.

Disclaimer : Je ne suis pas un professionnel de la santé, je vous donne seulement mon avis et mes impressions sur ce que je constate actuellement en espérant que cela permettra à quelques personnes d’y voir plus clair.

La tendance « healthy », what is it ?

Depuis quelques années, ce terme est passé sans encombre dans le langage courant et on le retrouve fréquemment employé sur les réseaux sociaux, mais que signifie t-il ?

«Healthy», c’est dans un premier temps une manière de qualifier tout ce qui concerne de près ou de loin le domaine de la santé, en particulier ce qui se rapporte à une bonne hygiène de vie. Être une personne «healthy» c’est avant tout prendre soin de sa santé, se nourrir sainement et mener un train de vie adapté, équilibré, sans tomber dans les extrêmes et les écarts. Jusqu’ici, rien d’inquiétant, pas de quoi défrayer la chronique et provoquer de grands cris de protestations, me direz-vous.

En effet, le mouvement healthy de base n’est pas à blâmer, il est même plutôt à encourager selon moi car il n’y a en effet aucun mal à vouloir prendre sa vie en main et essayer d’améliorer son hygiène de vie. Mais alors, quel est le problème ?

Elle non plus ne voyait pas où était le problème.
Elle non plus ne voyait pas où était le problème.

Comme très souvent, l’écharde du Mal est générée par la société dans laquelle nous évoluons. Elle se loge furtivement, innocemment, au détour d’une conversation sans que nous en ayons conscience, s’installe progressivement comme une vérité par le biais des réseaux sociaux et diffuse lentement son poison dans nos esprits en les formatant petit à petit. Au bout de quelques temps, l’infection est si puissante qu’elle s’est propagée au delà des frontières, si dévastatrice qu’elle a contaminé des milliers de personnes. Nous ne pouvons plus y échapper, condamnés à être pris dans une tempête qui nous dépasse, sous l’emprise d’un ouragan qui déferlent sur nos têtes. C’est ainsi que naissent les fléaux de nos jours, se sont de véritables ras de marées idéologiques qui nous atteignent tous et qui sèment le chaos partout où ils ont le malheur de s’abattre.

L'histoire de nos vies résumée en une image.
L’histoire de nos vies résumée en une image.

C’est ainsi que je considère la tendance «healthy», ou plutôt les dérives de ce mouvement qui est devenu une véritable mode, au même titre que le tie and dye ou le motif léopard. En ce moment, il ne passe pas une journée sans que l’on se retrouve, contre son gré, devant une photographie prônant la tendance healthy, tel le nouveau moyen de propagande. Au menu : silhouette de jeune femme très fine et bronzée, muscles apparents, en tenue de sport. En résumé : l’idéal absolu, le modèle à atteindre. Que se soit sur twitter, instagram, tumblr, we heart it, vous ne pouvez pas échapper à tous ces clichés qui font la une en ce moment.

« Prête pour un petit entraînement, vous verrez, c’est easyyyyy. »

Vous êtes littéralement inondés, incités de toute part à rejoindre le mouvement qui vous garantira d’obtenir un corps de rêve avant l’été. Pour un peu que vous soyez un tantinet influençable, vous tombez dans le panneau sans plus de cérémonie et vous aller remuer ciel et terre, dévouer corps et âme à cette cause et pouvant aller jusqu’à mettre votre santé en danger, aveuglés par l’appât du gain, cette silhouette parfaite semblable à un mirage au beau milieu du Sahara.

Les dangers du mouvement « healthy » :

  • Au début, tout plein d’une motivation sans faille et encouragée par la communauté, vous commencez le rééquilibrage alimentaire avec les menus à suivre à la lettre pour obtenir des résultats probant, accompagnés d’une routine sportive à exécuter quotidiennement. Les premiers jours sont difficiles mais vous tenez le coup, soutenue par les photographies qui vous font rêver, les encouragements et les témoignages de celles qui ont déjà adhérer au mouvement depuis plusieurs mois et qui montrent sans retenue aucune les résultats qu’elles ont obtenu grâce à cette remise en forme sois disant «douce».
Vive la propagande !
Vive la propagande !
  • Les semaines défilent et les menus, censés vous permettre de vous nourrir plus sainement, se font plus drastiques tout comme les routines qui deviennent plus longues et plus compliquées. Votre corps et votre esprit commencent à être fatigués par le rythme que vous leur imposez soudainement et les premiers signes de faiblesses et de découragements apparaissent. Heureusement, vous pouvez compter sur les résultats que vous commencez à constater sur votre silhouette et sur les encouragements de vos collègues qui partagent la même galère que vous.
  • Au bout de plusieurs mois de rééquilibrage total, vous vous nourrissez essentiellement de fruits et de légume car vous avez banni tout aliment susceptible de vous freiner dans la perte de poids.
Bienvenue au paradis des Healthie's !
Bienvenue au paradis des Healthie’s !
  • Vous vous adonnez quotidiennement à votre routine sportive et malheur à celui qui vous empêchera de l’exécuter ! Votre entourage vous trouve de plus en plus irritable et émet des réticences face à votre programme healthy mais qu’importe ! Qui sont-ils pour vous juger et se permettre de critiquer votre nouvelle manière de vivre ?
  • Vous devenez obnubilée par les résultats désormais bien visibles : votre corps s’est totalement remodelé mais il n’est pas encore parfaitement sculpté selon vous. Vous le comparez à la photographie de cette icône que vous adulez et la vérité s’impose à vous : bientôt vous aurez la même silhouette qu’elle, encore un petit effort.

Vous venez de basculer dans la première phase du plan machiavélique.

Pour un peu que vous vous acoquiniez avec un représentant masculin, c'est la fin.
Pour un peu que vous vous acoquiniez avec un représentant masculin, c’est la fin.
  • Peu après, le jour maudit arrive : celui où vous constatez que vous avez cessé d’obtenir de nouveaux résultats. Depuis quelques semaines, aucun changement n’est à signaler alors que vous respectez à la lettre, à la virgule près même, le programme. Colère, incompréhension : que se passe t-il ? Pourquoi votre corps se refuse t-il soudainement à ne plus coopérer ?

C’est alors que la phase critique du plan machiavélique s’installe pour de bon et s’impose à vous : Vous devez tout faire pour obtenir le corps dont vous rêvez.

  • A partir de cet instant, le cercle vicieux est devenu votre meilleur ami, il vous chuchote tous pleins d’astuces merveilleuses à l’oreille. Vous commencez à diminuer la quantité de nourriture indiquée puis vous augmentez le temps et la difficulté de vos séances de sports. Toujours moins de carburant, toujours plus d’efforts. Vous êtes désormais prise dans le mécanisme de la Machine Infernale et il faut tout mettre en œuvre pour vous sortir de cette galère au plus vite.
  • Les semaines s’écoulent en suivant ce rythme éreintant que vous imposez désormais à votre corps. La fatigue, le manque de nourriture et l’intensité des séances se font ressentir mais il n’est pas question d’abandonner si près du but !
  • Il n’est désormais plus questions de faire un écart et de rater une seule séance de sport, quelque soit le motif. Vos amis et votre famille sont désormais très soucieux mais vous n’écoutez pas leurs inquiétudes, ils n’y connaissent rien de toute manière ! Ils ne peuvent pas comprendre ce que vous vivez, seules les filles qui partagent le même combat que vous sont aptes à vous donnez des conseils.
Le mantra de l'healthie's qui a sombré dans le côté obscur de la force.
Le mantra de l’healthie’s qui a sombré dans le côté obscur de la force.
  • Vous vous coupez petit à petit de vos amis, de votre entourage pour ne plus fréquenter que la communauté. Vous finissez par obtenir la silhouette qui vous faisait tant rêver mais vous ne vous en apercevez même pas : il y a encore tant de changements possibles à opérer ! Vous vous dépassez, vous vous surmenez mais ce n’est jamais assez. Vous n’êtes jamais satisfaite. Votre univers tourne autour de ce combat sans fin.
  • La guerre contre vous même bat son plein, en quelques mois vous êtes devenue votre propre ennemie. Un jour, vous frapperez un peu trop fort et le coup sera fatal : vous vous retrouverez à terre, un bâton de dynamite à vos côtés. Il ne tiendra qu’à vous de le jeter bien loin pour tenter de sortir vivante du champ de bataille ou de le saisir à pleines mains pour mettre fin à cet enfer qu’est devenu votre existence.

Le mot de la Faim :

Vouloir changer sa manière de vivre, c’est bien. Adopter un rythme plus régulier, manger plus sainement et faire du sport, je ne peux que vous le conseiller. C’est d’ailleurs la manière dont je conçois mon existence car cela me convient tout à fait.

Seulement, il faut veiller à ne pas tomber dans les extrêmes et ne pas se lancer à corps perdu dans un combat qui pourrait vous coûter la vie.

Il faut toujours veiller à se demander si vous prenez cette décision pour vous ou si cela est plutôt motivé par le mouvement de foule. Ce n’est pas parce que tout le monde se jette aveuglément dans des régimes drastiques avant l’été qu’il faut à tout prix suivre cette tendance.

J’ai lu de nombreux avis sur la question, notamment des témoignages de jeunes filles qui se sentaient mal car elles n’avaient aucune envie d’adhérer à ce mouvement et j’ai été triste de constater qu’elles se sentaient obligées de s’y mettre pour «faire comme tout le monde» et ne pas passer pour des extraterrestres.

Personne n’a le droit de vous édictez des règles à propos de votre vie. Vous ne devez en aucun cas vous soumettre à une tendance, à une mode, sous prétexte que tout le monde la suit, encore moins lorsqu’elle peut avoir des conséquences sur votre santé.

C’est pourquoi je condamne toute cette propagande autour du culte de la maigreur et du supposé «corps parfait» composé uniquement de muscles sans un milligramme de graisse. Je suis totalement contre toutes ces photos qui circulent en ce moment sur les réseaux sociaux, prônant la minceur de fille qui doivent littéralement, excusez-moi de l’expression, crevez la dalle pour obtenir un tel résultat. La vie ne consiste pas à se priver continuellement, à contrôler le moindre aliment que l’on mange, à suivre un programme digne de l’armée pour avoir un corps jugé «beau» par la société dans laquelle on vit. Nous ne sommes pas des robots programmés à nous surpasser indéfiniment. La touche «restart» n’existe pas, une fois que notre capital vital est entamé, c’est irréversible. Si vous tirez trop sur la corde, cela aura des conséquences.

La chute peut être fatale.
La chute peut être fatale.

Alors, s’il vous plait, ne tombez pas dans ce cercle vicieux infernal. Mangez de tout raisonnablement, faites un peu de sport, menez la vie qui vous plait et surtout ne vous privez pas. Essayez, même si c’est difficile, de vous dégagez de l’emprise des médias et des critères de beauté que la société nous imposent car, si vous vous retrouvez au fond d’un ravin, ce n’est pas eux qui viendront vous tendre la main et vous aider à remonter la pente.

Puisque notre monde n’est qu’un immense parcours du combattant, ayez la force de franchir tous les obstacles qui se porteront sur votre route.

Bienvenue chez nous !
Bienvenue chez nous !

Évitez les pièges édictés par les médias, sautez par dessus les précipices creusés par les réseaux sociaux, rampez sous les filets de l’opinion publique et, si les mâchoires acérées de la société se referment sur votre pied, délivrez vous de ses exigences et de ses critères prédéterminés. N’ayez pas peur de gravir la colline en face de vous, de tournez le dos aux préjugés et aux idées toutes faites, de changer de chemin en cours de route. Personne n’est en mesure d’indiquer qu’elle est la bonne direction à prendre alors choisissez celle qui vous convient le mieux et faites tout pour être heureux dans cet univers compliqué qui est le nôtre.

Bises sans exigences,

Alexia

Publicités

6 réflexions sur “Coup de gueule : La tendance « Healthy » et tutti quanti…

  1. Je suis tout à fait d’accord avec cet article. J’ai constaté la même chose sur instagram et je sentais que je commençais à culpabiliser de ne pas être une de ces personnes qui ne mange pas de produits laitiers, de céréales ou de gluten et qui ne fait pas du sport à haute dose chaque jour, alors que jusque là j’avais toujours considéré que mon mode de vie était parfait pour moi (un peu de sport pour le plaisir et par envie chaque semaine et une alimentation saine laissant quand même sa juste place à la gourmandise). Je me suis désabonnée d’Instagram, et ça va beaucoup mieux depuis. J’ai quand même hâte que cette mode cesse. On n’a qu’une vie et ce n’est pas vrai que le meilleur moyen de la vivre est de se priver de ce qu’on aime et de faire des heures de sport sans réelle envie.

    Merci pour cet article, qui met les mots justes sur mon ressenti.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton témoignage Sarah :D Je suis contente de lire un avis semblable au mien, on ne doit pas se laisser gouverner par une tendance qui peut se révéler très nocive au final !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s