#Bonplan : Une épilation rapide, pratique, efficace et pas chère !

 

La panoplie magique !
La panoplie magique !

Vous commencez à le savoir, pour moi l’épilation c’est un peu comme la potion magique d’Obélix, j’y suis tombée dedans depuis toute petite -je retrace d’ailleurs mon parcours semé d’embûches ici, si cela vous passionnerait d’une quelconque manière. Après avoir abandonné la cire au regrettable profit de l’épilateur électrique qui a signé l’arrêt de mort de mes jambes, j’ai de nouveau changé de bord pour renouer avec l’essentiel : la cire chaude.

«Mais pourquoi s’infliger cette technique barbare comparable au supplice de la roue ?» me demanderez-vous avec incompréhension, les yeux exorbités et la bave aux lèvres. Tout simplement car c’est le seul moyen que j’ai trouvé à ce jour pour éviter de me retrouvez avec l’épiderme envahi par les René, missionnaires de la vile espèce des poils incarnés.

  • Les tribulations d’une guerrière du poil avant de trouver le Graal :

J'ai un peu cette allure, dans mes rêves
J’ai un peu cette allure, dans mes rêves

Condamnée à subir le martyr de l’arrachage de bulbes à perpétuité, je me suis attelée à mon dur labeur avec autant d’enthousiasme qu’un collégien obligé d’effectuer ses travaux d’intérêts généraux. J’ai tout d’abord arpenté les rayons dédiés à l’épilation dans les supermarché, chargeant mon cadis d’un pot de cire chaude Nair (totalement inefficace) et d’un paquet de cire froide fort pratique pour des retouches localisées.

Avec elle c'est loin d'être les vacances !
Avec elle c’est loin d’être les vacances !

Bien décidée à éradiquer tous les René, incarnés ou pas, j’ai poussé les portes d’un grossiste vendant des produits professionnels de coiffure, esthétiques and co. Mon choix s’est d’abord porté sur un pot de cire chaude qui nécessite l’aide de bandes de tissu afin de retirer tout cela dans les cris et la douleur -faux, au bout de plusieurs années de pratique la bande de cire me fait autant d’effet qu’une légère brise d’été sur un épiderme qui aurait un peu pris le soleil.

Malheureusement, j’ai bien vite déchanté lorsque j’ai été confrontée aux nombreux aspects pénibles de cette technique. En exclusivité mondiale, je vous livre une liste non exhaustive des Galères Épilatoires, catégorie cire chaude et bandes que j’ai eu le bonheur de rencontrer au cours de mon périple:

    • La cire trop chaude qui te crame gentiment la guibole

    • Le temps interminable nécessaire pour que la cire contenue dans le pot ait le privilège de bien vouloir fondre totalement

    • La technique de ninja requise pour pouvoir manier la spatule avec dextérité et classe

On est plutôt mal barré
On est plutôt mal barré
    • Les filaments et autres résidus collants qui s’amassent, au choix sur : les mains, les vêtements, le mobilier, le sol, les cheveux, le chien (rayez la mention inutile)

    • La souplesse digne des contorsionnistes pour atteindre les zones reculées de votre anatomie

    • Et mon préféré : les blessures de guerre causées par une bande de cire mal retirée

Démotivée, prête à jeter huile post-épilatoire et pot de cire par la fenêtre, j’ai failli ressortir l’outil du Diable, risquant de me retrouver avec une fournée toute fraiche de René guillerets, c’est vous dire le stade de désolation de la fille.

*Musique des Dents de la Mer*
*Musique des Dents de la Mer*

C’est alors qu’une lueur divine a percé les sombres volets de mon antre et que la solution à mes malheurs s’est lentement profilée à l’horizon, tel un beau soleil après une tempête. Depuis ce jour, ma vie n’est qu’un enchainement de petits bonheurs épilatoires me donnant presque l’impression de partir en vacances à la mer à chaque session d’éradication des envahisseurs.

  • *chœur d’ange* Le miracle divin en terme d’épilation : le chauffe cartouches !

Simple comme bonjour, efficace comme pas deux !
Simple comme bonjour, efficace comme pas deux !

Bien que son nom n’est rien de fantasmant, je vous l’accorde, ce petit objet m’a littéralement changé l’existence. En effet, c’est devenu l’indispensable toute catégorie pour lutter contre le gène de Chewbaca quelque soit la circonstance. Je ne vous imposerai pas davantage de suspens insoutenable, passons dès à présent à la présentation de l’homme de ma vie :

Marque : BeautéLive

Prix : 18 € (en promo à 14 €, profitez en !)

Disponible : sur internet, sur le site de Gouiran ou chez les grossistes de produits esthétiques et de coiffure

Contenu du kit : Un chauffe-cartouche, un câble d’alimentation

Les points positifs de ce petit bijou :

    • Économique : Son prix n’est pas un investissement de dingue qui nécessite la vente d’un rein ou de tout autre organe susceptible d’être cédé. De plus, les cartouches de cire sont données, leur prix variant de 2€ à 3,50 € au maximum. Au niveau rapport qualité prix, c’est imbattable vu qu’une cartouche me sert pour cinq ou six utilisations.

    • Rapidité : Il ne faut que trente minutes pour faire chauffer la cire, ce qui est un véritable miracle pour celles qui connaissent le périple du bain-marie. De plus, la température de la cire reste stable durant toute l’utilisation.

Autant vous dire qu'au camping on rigole bien !
Autant vous dire qu’au camping on rigole bien !
    • Propreté: Point de vilaine coulure sur le sol ni de résidus sur les doigts : aucune goutte récalcitrante ne s’échappe !

    • Efficacité : La cire étant de qualité professionnelle, elle ne fait pas de cadeau aux René.

Avant, s’épiler était une corvée, un véritable châtiment que j’infligeais à ma peau. Maintenant, l’opération se déroule dans la joie et la bonne humeur et tout cela en musique, s’il vous plait ! Je me bats toujours contre les René, bien que la situation soit beaucoup moins inquiétante qu’auparavant et j’ai toujours plusieurs pousses de poils, ce qui fait que je ne parviens jamais à être nette plus de trois jours. Les disciples bulbaires me pourrissent toujours la vie mais la case épilation n’est plus aussi pénible qu’avant, et c’est déjà un grand progrès. Le jour où j’atteindrais les trois semaines de douceur promises par les grandes marques n’est pas encore en vu mais je garde espoir, mes amies.

Bises sans résidus de cire,

Alexia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s